Méthodes alternatives

Des méthodes alternatives à l'expérimentation animale : pourquoi ?

Le saviez-vous ?

  • Des millions d'animaux (rongeurs, lapins, primates, chiens et chats) sont utilisés chaque année pour la recherche médicale, mais leurs prédictions pour la santé de l'homme est faible
  • Près de 70% des molécules testées sur les animaux et transposées en essai clinique seront disqualifiées, soit par manque d'efficacité, soit pour cause de toxicité
  • Aujourd'hui de nombreuses analyses publiées dans d'importantes revues scientifiques (comme Nature ou Science) citent le manque de pertinence des modèles animaux comme possible raison de cet échec

mouse-cage

 

 

Des méthodes alternatives

Les analyses de revues scientifiques suggèrent de modifier les stratégies de recherche en utilisant davantage de modèles alternatifs à l'expérimentation animale basés sur des cellules humaines, afin d’être plus représentatifs de la biologie humaine et donc plus prédictifs pour l'homme.

Pour notre santé nous devons encourager le développement ainsi que l'utilisation dans la recherche de méthodes alternatives à l'expérimentation animale utilisant des données et du matériel humain.

alternatives

Quelles méthodes alternatives à l'expérimentation animale existe-t-il ?

A l'heure actuelle, il existe un certain nombre de modèles alternatifs en phase de développement avancée et qui promettent des progrès spectaculaires pour la recherche et la santé publique, comme :

  • La reproduction de micro-organes en culture (par ex. des "minis poumons"), à partir  de cellules issues de déchets opératoires;
  • La reconstitution de micro-organes en 3Dpermettant de produire de la peau, des os, du tissu cardiaque grâce à une imprimante 3D;
  • La connection d'organes, dans le but de reproduire la réaction de notre organisme entier;
  • La reconstitution de cancers humains (tissus cancéreux) et l'observation de leur évolution.

Ces modèles alternatifs permettent, par exemple, de tester l'efficacité de certains médicaments, de réaliser des tests de toxicité (produits chimiques, polluants environnementaux), d'étudier l'évolution de maladies humaines, de tester des remèdes contre le cancer, d'augmenter le nombre de transplantation d'organes vitaux et de créer une médecine personnalisée qui considère les différences individuelles.

Micro-organes en 3D et leurs connexions

Hepia Genève (HES-SO), Prof. Luc Stoppini
En savoir plus sur le futur pour la recherche et la santé publique

Comment évolueront les nouvelles techniques de recherche sans animaux ?

Tout dépendra des fonds qui seront alloués à ces méthodes prometteuses. Encore beaucoup d’innovations pourraient voir le jour si les méthodes alternatives étaient davantage utilisées dans la recherche.

Toutefois, les chercheurs font face à plusieurs contraintes, notamment :

  • Peu de revues scientifiques permettent aux chercheurs de publier leurs résultats dans le domaine des méthodes alternatives;
  • La difficulté d’’obtenir des fonds par les chercheurs afin de mener des recherches dans ce domaine.

Run4science permettra de pallier en partie à ces limites en soulevant des fonds qui permettront le financement d’un projet de recherche utilisant les méthodes alternatives.

 Les coureurs pourront alors viser un objectif : Se dépasser pour que la science se dépasse!